Archives pour la catégorie Ma Part

Je sais qu’une goutte d’eau n’éteindra pas l’incendie, mais je fais ma part.

Ca ne sert à rien !

  • Ou être sans avoir

Quand on parle d’un homme on dit que c’est un « être humain », on ne dit pas que c’est un « avoir humain ».  Ce qui caractérise l’être humain ce sont des choses qu’on ne peut pas acheter. L’intelligence, la sagesse, l’humilité, la tolérance, la compassion ne s’achèteront dans aucune boutique.

De droite, de gauche ou autre, mes patates au jardin poussent pareilles.

Avec l’argent on ne peut acheter que du concret. Des loisirs, des plaisirs artificiels. Ce sont des compensations à notre malêtre. Donc je me suis dit que si j’arrivais à résoudre le problème du malêtre, si j’essayais intérieurement d’être dans le bienêtre ça m’éviterais d’aller gagner de l’argent pour faire de la compensation à mon malêtre et je me suis aperçu que ça marchait très bien.

Source : à 17min : Etre sans avoir – Documentaire (2013)

C Guanche -Profil Youtube, pour s’y abonner…

C Guanche

Bruxelles, Visite du Potager Collectif Alhambra

Rien n’est impossible. Comme de planter des graines sur les pavés bruxellois. C’est ainsi que des habitants du quartier Alhambra (entre Rogier et Yser) ont regagné leur espace principalement voué à la prostitution. Au départ l’intention était de bloquer les rondes incessantes de voitures et coups de klaxon en installant des blocs de béton. En suite, pourquoi ne pas les remplacer par un potager? La commune s’est montrée favorable au projet et à répondu très enthousiaste à l’appel de ses citoyens.

Pour en découvrir davantage à propos de cette initiative porteuse d’espoir.

1000 Bxl en Transition
Adresse – Potager Alhambra

 

©C Guanche

C Guanche -Profil Youtube, pour s’y abonner…

 


GooFood

 

 

Potagers Urbains

Bruxelles Environnement

Des Vaches Carnassières !

… ou des oeufs et des tomates carrés.

No Comment !

Solutions Locales Pour Un Désordre Global : Extrait

Solutions Locales Pour Un Désordre Global : Le Film

« Avec ce film, je montre qu’il existe partout dans le monde des gens qui, sans se connaître, font la même chose, ont la même philosophie de vie et les mêmes pratiques envers la terre nourricière. Mettre en lumière cette universalité des solutions, tout autant que leur simplicité, c’était vraiment le but du film »

© Coline Serreau

Y a-t-il une vie avant la mort?
La Tempête
C Guanche -Profil Youtube, pour s’y abonner…

Y a-t-il une vie avant la mort ?

Imaginez un grand désert, avec l’infini partout, le silence. Au milieu, un petit biotope, écosystème qu’on appèle oasis. Dans un de ces oasis, créé par l’être humain, je suis né (Pierre Rabhi). Un père forgeron, poète et musicien qui enchante la cité au son des notes et au chant de l’enclume. A l’époque l’Algérie était colonisée par la France. Dans la cité créée par un thaumaturge soufi dont l’enseignement était la non violence, tout d’un coup, grand séisme, les géologues découvrent du charbon. La population à présent salariée exhume cette matière noire. Mon père (Pierre Rabhi) se retrouve au chômage et finit par se résoudre à devenir lui aussi un mineur. C’est la fin du chant de l’enclume. Je l’ai ressenti comme une forme d’humiliation du destin. La modernité était la!

©Pierre Rabhi

Le salaire du destin:

Loin de la France dans le désert du silence infini
Il vécut son enfance dans un lopin vert d’Algérie
Loin du progrès, de la décadence et Paris
Il vécut sa croissance au son du métal anobli

Depuis la nuit des temps
Jusqu’à la fin des jours
Dans son milieu de tout

Mais dans la cité la coutume a tronqué l’harmonie
C’est qu’on a trouvé le charbon de la colonie

La modernité tient l’enclume hors de portée de main
Il faudra se plier au micro salaire du destin

C’est la fin des temps
Voici le dernier jour
Au beau milieu de tout

Mais que faire à Paris
Entre meilleur et pire
Que faire à Paris
Vivre avant mourir

Le chant du poète a forgé ses idées d’aujourd’hui
La paix et la terre pour donner un sens à nos vies

C’est dans l’ère du temps
Voici nos premiers jours
Au beau milieu de tout

Mais que faire à Paris
Entre meilleur et pire
Que faire à Paris
Vivre avant mourir

©C Guanche

 

A lire également: LA TEMPÊTE
C Guanche -Profil Youtube, pour s’y abonner…

 

ICI LA CONFÉRENCE QUI M’A INSPIRÉ CETTE CHANSON:
Y a-t-il une vie avant la mort? PIERRE RABHI at TEDxParis 2011]
Le changement se construit, voici quelques liens et de l’espoir:

COLIBRIS  « Faire Sa Part »

Réseau Transition – Acteur du changement positif.

Terre en vue

Elle accompagne les projets agricoles d’installation et de transmissions de fermes. Elle crée et anime un réseau d’associations et de citoyens partenaires. Elle développe une expertise relative à l’accès à la terre et à la protection des terres nourricières. L’ASBL élabore un plaidoyer et des propositions politiques

RCR Réseau de consommateurs responsables

ÉMERGENCE  – Se changer, Changer le Monde.

ON PASSE A L’ACTE Avec de formidables témoignages.

KAIZEN Magasine 

 

La tempête

  • Ou l’homme qui suffoque et prend le courage de rêver.

J’ai envie de rêver un monde différent. Nous sommes de plus en plus nombreux à  nous interroger. De plus en plus de collectivités s’organisent et révèlent  les limites de l’évolution moderne. Toutes aspirent à une qualité de vie sereine.

Il voudrait percuter les idées dans sa tête contre la merci du courant

Mon personnage imagine une vie à contre courant. il veut revenir à la terre. Pour se libérer de l’emprise des puissances affamées de profits (d’argent, de pouvoir) et prendre  en mains sa propre condition, sa propre destinée.

Se changer soi-même
Pour que changent les choses

Pierre Rabhi Conférence ULB 21 Octobre 2016

Son épanouissement profiterait à chacun. Et si d’aventure  d’autres s’en inspiraient il aurait ainsi participé à l’évolution d’idéologies intègres et solidaires. La société de demain. Son rêve.

Tout ce cinémaArgent
On n’a pas besoin de tout à tout prix
Tout ce cinéma
On a juste besoin d’amour pour vivre

Mais que faire alors ?

Désobéir en construisant cette société de joyeux passionnés. Lors d’une conférence Cyril Dion nous suggérait de réfléchir à  nos talents, nos passions, à ce qui procure la plus belle motivation de se lever chaque matin.

L’espoir prendra place pour peu à peu combattre la résignation.

Comment ?

Pierre Rabhi nous livre une piste  en évoquant  « la légende du Colibris »

« Je sais, je fais ma part »

Alors ma part à moi, c’est de choisir !

Choisir d’éteindre mon téléviseur,  choisir ma source d’informations. De sourire à mes enfants, de leur donner une alimentation saine, d’acheter responsable autant que possible. De prendre une douche plutôt qu’un bain,  ma bicyclette plutôt que la voiture. Écrire et composer des chansons. De programmer ma simplicité à mon rythme. De m’intéresser à ceux qui la cultivent. D’en parler. En résumé, de Faire ma part grâce à ces petits gestes quotidien.

On le sait, ce n’est pas un hasard,
s’il est plus puissant de donner
Partager, puiser sans épuiser,
simplement vivre et non lutter

La tempête, le texte.

©Carlos Guanche

Le changement se construit, voici quelques liens et de l’espoir:

COLIBRIS BELGIQUE  « Faire Sa Part »

Réseau Transition.be  – Acteur du changement positif.

Terre en vue

Elle accompagne les projets agricoles d’installation et de transmissions de fermes. Elle crée et anime un réseau d’associations et de citoyens partenaires. Elle développe une expertise relative à l’accès à la terre et à la protection des terres nourricières. L’ASBL élabore un plaidoyer et des propositions politiques

RCR Réseau de consommateurs responsables

ÉMERGENCE  – Se changer, Changer le Monde.

ON PASSE A L’ACTE Avec de formidables témoignages.

KAIZEN Magasine 

 

D’autres vidéos sur mon profil [ YOUTUBE ]