Archives du mot-clé chanson française

Son histoire

  • Ou l’histoire d’une solitude.

Elle arrive comme on ne s’y attend pas. S’installe confortablement dans ta démence sans rien attendre. Elle est là, présente et secrète. C’est sa raison d’être. Et tu te lamentes sans jamais remarquer son sourire. Une compagne indiscrète qui s’offre à loisir le luxe de te harceler puisque tu ne peux la nommer. Invisible et face à toi. Elle vit, tu souffres. Pendant que tes yeux cherchent tous azimuts une définition. Ce que tu vois n’est autre que la matérialisation insidieuse d’une énigme ancestrale. La transmission. Vas le comprendre !

Alors tu luttes à la force de l’ignorance.  Pauvre bougre ! Ne vois-tu pas que tu l’engrosses de ton impatience ? C’est d’autant plus fatiguant qu’elle se gave de cette ironie. Dire qu’il suffirait d’un éclair pour l’anéantir. Un de ces flash qui illumine la conscience et que moi, auteur de ces mots, j’attends toujours. Savoir qu’on subit cette créature sans en saisir le pourquoi.

Elle vit ses histoires dans son monde comme dans l’indifférence
Soumise à l’emprise des pensées, du silence et de l’ombre

Ce pourquoi qui t’éloigne du monde dont tu soupèses la lourdeur. L’incompréhension des juges indignés pour avoir tout compris. Impossible d’ouvrir leurs yeux sans imposer une remise en question.

Qu’ils se débrouillent ces donneurs de leçon et jouons chacun notre rôle.  A la manière du « con ».  Puisque nous le sommes toujours pour quelqu’un.

Reste ce « chacun pour soi » pour unique ami. Comme à ce stade de l’ânerie le « moi » c’est le  regard l’autre. Tu termines, seul.

Un jour j’ai rencontré une demoiselle. Terriblement seule. Tout en elle exprimait la solitude. Son visage, son attitude, son furieux chiwawa… Je me suis mis à raconter « son histoire« . Jusqu’à ce que je réalise qu’il s’agissait peut-être de la mienne. Sauf que mon chien est calme.

Mon chien Funky
Salut ! Je m’appelle Funky !

 

©Carlos Guanche

D’autres vidéos sur mon profil [ YOUTUBE ]

LES PASSANTES BRASSENS UKULELE

  • BRASSENS Les Passantes Reprise, ou Cover, Amusante !

Depuis quelques temps je m’accompagne au Ukulele et je trouve cela très  amusant.

Pour la petite histoire,

 

brassens fernande photo albumC’est en 1972 qu’est sorti cette chanson sur l’album « Fernande » de Georges  Brassens. Avant d’être interprétée par une multitude d’artistes. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que Monsieur Iggy Pop en personne dans son album en français « Après » s’est prêté à l’exercice. J’aime beaucoup sa version.

Je veux dédier ce poème
À toutes les femmes qu’on aime
Pendant quelques instants secrets…

« Les passantes » est un poème écrit par Antoine Pol et compte neuf strophes. On cite différentes raisons bien fondées pour lesquelles Georges Brassens en aurait écarté deux lors de son enregistrement. En tant que musicien je ne peux m’empêcher de penser que le texte original est plutôt long et que répéter à neuf reprises la même suite d’accords aussi inspirée soit-elle aurait peut-être motivé le compositeur dans sa découpe. Avant de réfléchir à son choix. Je laisse cette question aux spécialistes.

D’ailleurs n’hésitez pas à en débattre plus bas  dans les commentaires.

Ce qui m’intéresse ici c’est le travail d’arrangements. J’ai superposé deux techniques de jeu. La première est rythmique tandis que la seconde se joue en arpèges. C’est très facile à comprendre en visualisant le CLIP si ce n’est déjà fait  🙂

D’autres vidéos sur mon profil [ YOUTUBE]

 

Pour celles et ceux qui le désire voici le lien de la tablature ukulele tablatures

Bonne écoute

:  )

Carlos Guanche